Tél : 03 21 99 01 75
Ecarts pupillaires

Comment mesurer vos écarts pupillaires

Dans le domaine de l’optique, il existe parfois des termes bien techniques. Ainsi, vous avez surement déjà entendu parler des écarts pupillaires. Mais que sont-ils vraiment ?
Mymonture.com vous propose ainsi de découvrir que sont les écarts pupillaires, à quoi servent-ils, comment et pourquoi les mesurer ?

Que sont les écarts pupillaires ?

Représentant la distance entre le centre des deux pupilles, l’écart pupillaire se mesure en millimètre. Ce dernier est composé de deux demi-écarts qui vont de l’arrête du nez jusqu’au centre de la pupille droite et idem pour la pupille gauche. Très généralement, cette mesure reste identique presque tout au long de la vie et est comprise entre 57 et 67mm pour une personne adulte.

Pourquoi faut-il les mesurer ?

Chaque personne est unique : son visage, ses yeux et ainsi ses mesures le sont également. Afin de garantir un confort visuel maximal, il faut donc veiller à aligner parfaitement le centre optique du verre avec l’axe visuel du porteur. En effet, si le verre correcteur est mal centré, cela peut provoquer des difficultés d’accommodation suivies de migraines et de fatigue visuelle. Dans le pire des cas, un mauvais centrage pourrait créer d’autres problèmes visuels tels que la myopie, la presbytie ou encore l’hypermétropie. Il est donc très important d’ajuster les verres correcteurs en fonction de la vue du porteur.
Au même titre que son porteur, la monture optique correctrice est donc unique.

Comment les mesurer ?

La prise de mesure de vos écarts pupillaires peut se faire par le biais de différents moyens.

  • Vous pouvez demander directement à votre ophtalmologiste, qui, à partir du 19 août 2014, sera obligé de faire apparaître cette valeur sur l’ordonnance qu’il vous délivrera. Il dispose de matériels particulièrement efficaces qui permettront de calculer votre écart pupillaire de manière précise.
  • Si vous avez déjà porté des lunettes, vous pouvez regarder votre précédente ordonnance où l’écart pupillaire sera annoté. Celui-ci est très souvent précédé des mentions « OG » et « OD » signifiant respectivement œil gauche et œil droit.
  • Vous pouvez également demander à un opticien diplômé qui sera à même de vous renseigner. Il dispose en effet de machines capables de mesurer votre écart pupillaire à l’exemple du pupillomètre à reflet cornéen.
  • Lorsque vous commandez sur internet, deux solutions s’offrent à vous. Dans un premier temps, si vous avez déjà porté des lunettes, vous pouvez envoyer directement votre ancienne monture. Ainsi, l’opticien, grâce aux mesures ayant déjà été effectuées, sera à même de connaitre votre écart.
    En revanche, si vous n’avez jamais porté de lunettes auparavant, vous pouvez envoyer une photo de votre visage en prenant soin d’apposer, de manière horizontale, une petite réglette (ou un mètre) juste au dessus de votre regard. Si possible, placer le « 10 » sur l’arrête de votre nez, cela facilitera les mesures. Ainsi, l’opticien pourra calculer votre écart pupillaire sans problèmes. Pour plus de facilité, vous pouvez demander l’aide de vos proches afin de réaliser les meilleurs clichés. Plus la photo sera nette, plus le calcul sera précis, plus votre confort de vision sera maximal.

  En cours de chargement...